baril

Le Brent continue de consolider sa tendance haussière : L’objectif des 65$ le baril en 2017 sera-t-il honoré ?

dans Actualité/Economie

Les prix du Brent qui restent très volatiles ces dernières heures sur les marchés, continuent, néanmoins, de consolider la tendance haussière malgré une légère baisse à la clôture ce vendredi soir.

Après avoir frôlé, jeudi soir, le seuil des 57$, pour la livraison de mars prochain, gagnant ainsi  0,75% sur le prix négocié la veille, le baril de Brent, référence de la mer du nord sur lequel est côté le pétrole algérien, a reculé, vendredi peu avant minuit, de 0,07%, pour s’échanger à 56,87$.

La hausse de près d’un point survenue jeudi a été provoquée notamment par l’annonce du Ministre du Pétrole irakien de réduire la production de son pays de 200.000 barils/jour.

Mais d’aucuns tablent sur la consolidation de la tendance haussière de l’or noir dès le mois prochain si l’Arabie saoudite, plus grand producteur et exportateur du pétrole au sein de l’OPEP, venait à honorer son projet de réduire le volume de ses livraisons jusqu’à 7%.

En effet, selon plusieurs médias, la compagnie d’Etat saoudien, Aramco, est en pleines négociations avec ses clients afin de réduire le volume de ses livraisons jusqu’à 7% en février. Cette décision, si elle venait à être entérinée, aura des conséquences non négligeables sur la cotation de l’Or noir, et que l’objectif des 65$/baril que vise le Cartel OPEP pour l’année 2017 , ne sera pas difficile  à atteindre.

Mais cela reste tributaire de la réaction de la Libye qui semble avoir orienté, en ce début de l’année, sa production vers la hausse depuis que l’activité a repris dans les terminaux d’exportation situés sur la côte. Une décision aux antipodes de celle prise en novembre à Alger, et dont les membres de l’OPEP commencent à appliquer depuis le 1er janvier.

Fayçal Gnaoui

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*