jacques-fournier

Fournier Jacques : Mohand Tazerout. Vie et œuvre d’un intellectuel algérien

dans Actualité/Culture

C’est en France, aux éditions Riveneuve, qu’un collectif d’écrivains et sous la direction de Jacques Founier, éditent pour la première fois un livre sur Mohand Tazerout.

Sous les regards croisés du haut fonctionnaire français Jacques Fournier, dont il fut le beau père, de Nedjma Abdelfettah Lalmi, sociologue aujourd’hui décédée qui décrit ses liens avec la culture allemande, de l’historien Sadek Sellam, qui analyse l’évolution de sa vision des rapports entre la France et l’Algérie et du publiciste Idir Tazerout qui oeuvre à la reconnaissance de son aïeul kabyle dans son pays d’origine, ce livre offre pour la première fois une vue précise et complète de la vie et de l’œuvre de ce grand intellectuel algérien.

Itinéraire singulier que celui de Mohand Tazerout, né en Algérie en 1893, décédé au Maroc en 1973, après avoir passé en France la plus grande partie de son existence. Pleinement intégré dans la société française, il s’engagera farouchement, à la fin de sa vie, dans le combat pour l’indépendance algérienne. Son oeuvre de pédagogue, germaniste, sociologue, historien des civilisations, politiste et polémiste, est immense. Méconnue de son vivant, elle est redécouverte aujourd’hui, en Algérie comme en France.

Illustré par de nombreuses photographies, l’ouvrage est complété par de précieux documents d’archives.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*