19251037_10155412249794812_2113731183_n

Sur une idée originale de Sid Ahmed Semiane : Nous irons jouer avec Amina Mekahli.

dans Actualité/Culture

Il n’est guère aisé de jouer dans la cour des Grands … surtout quand ces « Grands » le sont par le verbe, la rime et les idées ! Il n’est pas aussi aisé de jouer entre les rayons d’une librairie … Lorsque,  comme des dominos les « livres des grands » y sont soigneusement rangés ! … C’est à ce labyrinthe risqué que nous invitent des grands.  Pour jouer ou simplement déjouer le désert culturel qui règne dans notre pays.

L’idée est somme toute compliquée … Ses initiateurs ne veulent pas  lâcher le secret ! Et ce n’est pas non plus l’auteur du « secret de la Girelle » qui va le faire !

Jouons alors avec nos mots bien tissés et avec leurs indices pour, peut-être, parvenir à informer nos lecteurs de leur jeu … très sérieux, semble-il.

La première certitude est que Sid Ahmed Semiane, grand chroniqueur connu sous le nom de SAS,  a bien osé une idée … Une idée qui grâce à Imène Bessah, grande critique de l’art et de la littérature, qui a vite compris que c’est une idée qu’il faut bien tirer des tripes de Sid Ahmed et mieux la jouer afin de la mélanger à des Grands comme Amine Zaoui et Ryad  Girod… et comme chaque jeu est soumis à des règles … la règle de ce jeu se veut d’abord « sans règle » mais avec « secrets » …  C’est dans les « secrets de la Girelle » qu’on a décidé alors de planter Amina Mekahli au cœur de l’arène … pour ne pas dire … au milieu des livres de la librairie ; « Point-virgule » !

« Ce qui me plait dans l’idée est le faite qu’on va sortir des écrivains de cette austérité dans laquelle sont confinés la littérature et les écrivains. En Algérie, on a tendance à considérer les écrivains uniquement comme des intellectuels, mais on oublie qu’ils sont artistes avant tout. Avec ce concept, nous attendons à voir si le public sera interactif » ; Une déclaration qui est loin d’être un jeu puisque elle est faite pour La Voix d’Algérie par l’écrivaine Amina Mekahli.

Ainsi donc le public est invité à cette ultime rencontre à Chéraga, le 20 Juin à 22h à la librairie point-virgule.

En tout cas, Imen Bessah et Dalila Nedjem, indicatrices de cette « rencontre », promettent de vous surprendre.

« Amina Mekahli, Amine Zaoui et Ryad Girod seront nos invités le temps d’un voyage livresque. Ils viendront se livrer à nous, partager leurs univers et donner de leurs personnes sans avoir la moindre idée de ce qu’il les attend ! », surfent encore sur nos émotions les deux « joueuses ».

Rien qu’à l’idée que « Point-virgule », la librairie, sera le terrain de jeux et les livres « des dominos », et qu’une poétesse de calibre affrontera un mystique et un magicien des mots… On peut bien croire que « le jeu promet d’être très enrichissant », comme elles le disent. Mais comme « le secret est déjà bien gardé », il y a de quoi se tenir « hors-jeux » !

Enfin, tout le monde est invité, non pour « Jeu…di » mais pour Mardi 20 juin à  une déambulation dans les rayons de la librairie, afin de partager mais aussi de débattre des idées, de la beauté des œuvres, de la beauté des livres et surtout de la beauté des âmes !

 

Idir TAZEROUT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*