téléchargement (1)

Lounis Ait Menguellet, le troubadour de la chanson kabyle, enflamme la maison de la culture Ali Zaâmoum de Bouira

dans Culture/Régions

Le troubadour de la canshon kabyle, Lounis Ait  Menguellet a enflammé vendredi soir la grande salle de la maison de la  culture Ali Zaâmoum de Bouira lors d’un concert inoubliable ayant drainé un  public nombreux, des familles notamment venues de plusieurs coins de la wilaya.

C’est dans une salle archicomble que l’artiste Ait Menguellet a donné le coup d’envoi à la soirée en interprétant la chanson Thiregwa englobant les meilleurs de ses anciens tubes, qui ont fait vibrer l’assistance. Il en a subjugué plus d’un lors de ce gala.

La vedette Lounis a,en effet, drainé, comme à l’accoutumée, la grande foule, et il a rassemblé des générations de ses admirateurs. Du grand-père ou de la grand-mère aux petits-enfants, ce qui a créé de belles scènes de joie et d’ambiance.

Durant sa soirée, le chanteur, qui vient de célébrer le cinquantenaire de sa carrière d’artiste et de chanteur, a magistralement remonté le fil des années. C’est vers 22h15 que cette même assistance, assoiffée d’une poésie forte et dense, d’un style musical sobre et beau, a accueilli comme il se doit son idole. Ainsi, l’homme au verbe incisif et aux textes frappés de bon sens a réussi à avoir cette force pour satisfaire son public par un bouquet d’anciennes chansons notamment celle Daghriv Ourezgragh Levhar, Esligh Iwtaxi, Maselvagh Lakhvar siwdhith, ou bien encore Ourighas thavras  neslam Ouridtherrara, des chansons d’amour très appréciées par le public.

D’ailleurs, où peut-on trouver ce beau cliché, celui de voir toutes les femmes et filles présentes reprendre en ch£ur les oeuvres du chanteur.

Une ambiance festive et chaleureuse régnait dans la salle de la maison de la culture ainsi que sur l’esplanade de l’extérieur, où il est installé un écran géant pour permettre au grand public d’admirer la poésie et la musique de Lounis.

 

Dans une déclaration à la presse en marge de cette rencontre, Lounis Aït Menguellet, avec sa timidité légendaire, a indiqué que  c’est toujours un plaisir de se produire à Bouira .

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*