Patrimoine-architectural-d’Ouargla

Ouargla : 330 faux investisseurs mis en demeure  

dans Actualité/Régions

L’opération d’assainissement du foncier industriel, dans la wilaya de Ouargla, a été sanctionnée, jusqu’à la fin mai dernier, par la récupération d’assiettes foncières auprès de 57 investisseurs pour retard d’exécution de leurs projets.

Ces assiettes  seront attribuées à d’autres promoteurs « sérieux », selon  le directeur de l’Industrie et des Mines de cette wilaya. Celui-ci affirme que cette décision devra  « contribuer à la dynamisation de l’action de développement dans la wilaya, créer de la  richesse et générer des emplois ».

Inscrites au titre de l’opération d’assainissement du foncier industriel, Au moins 330 mises en demeure ont été adressées aux promoteurs n’ayant pas tenu leurs engagements de concrétiser leurs projets d’investissement à travers la wilaya d’Ouargla, a-t-on appris le DIM, Abdelaziz Harrouz.

« Ces mises en demeure ont concerné 156 investisseurs ayant bénéficié d’un terrain et ne s’étant pas présenté aux services des domaines pour établir les dossiers administratifs relatifs à leurs actes, et de 107 autres détenteurs de titres administratifs sans pour autant se faire délivrer les permis de construire », a précisé, Abdelaziz Harrouz.

Dans un point de situation sur l’investissement dans la wilaya d’Ouargla, le DIM de la wilaya a relevé que « 67 promoteurs, disposant pourtant de tous leurs documents administratifs, sont également mis en demeure pour retard accusé dans le lancement de leurs projets après expiration des délais réglementaires ».

« Quelque 1.057 projets d’investissement ont été avalisés depuis 2011 dans la wilaya d’Ouargla, dans différents créneaux d’activités, notamment dans l’agro-alimentaire, le bâtiment et les travaux publics et le tourisme », selon la même source.

« Quelque 205 projets ont été lancés à travers différentes régions de la wilaya d’Ouargla, tandis que 25 autres sont entrés en phase de production et généré, en 2016, plus de 1.200 emplois », ajoute Mr Harrouz.

Pour le DIM d’Ouargla, « l’investissement a enregistré une dynamique « appréciable » dans la wilaya, à la faveur de la promulgation de la loi 11-11 du 18 juin 2011 concernant les crédits alloués aux investisseurs, suscitant l’intérêt des investisseurs qui ont afflué aux services de la DIM pour le dépôt de dossiers ».

La wilaya d’Ouargla « dispose d’une assiette foncière de près de 1.311 hectares répartis sur 12 zones d’activités dédiées à l’investissement, en plus de trois zones d’expansion touristiques (ZET) de 122 hectares », selon les données de la DIM.

 

Nabil SAÏDI

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*