• Le courage d'informer – Site d'informations en Algérie

Rubrique

Culture

Les animateurs du « Manifeste Kabyle » appellent à l’élaboration d’une Convention politique

dans A la Une/Actualité/Culture
manifeste

Les animateurs du Manifeste Kabyle, qui réclament la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie, se sont réunis le 30 décembre 2016 à Tizi Ouzou, et ont « réaffirmé leur décision d’aller à une Convention politique » des autonomistes kabyles, souligne le communiqué rendu public par lesdits animateurs. En réitérant leur appel aux intellectuels, universitaires…

Suite >

Culture : Abou Djamel nous quitte

dans Actualité/Culture
received_10210082329587973

Abou Djamel, de son vrai nom Arezki Rabah, a cédé son âme dans la soirée du jeudi à vendredi, laissant derrière lui un parcours artistique important, mais malheureusement, comme tout bon homme de culture, il est mis aux oubliettes aussitôt qu’il s’est retiré de la scène artistique algérienne. Avant de se consacrer dans la lutte…

Suite >

« Ulac ig cvan tayri » : l’amour vu par une vieille femme

dans A la Une/Culture
received_10210074327947937

La poétesse au grand cran, Nna Djouher Benmouhoub, a publié son premier roman, en kabyle,intitulé « Ulac ig cvan tayri » (Il n’y rien de plus beau que l’amour), dans lequel elle raconte notamment l’aventure d’un jeune kabyle qui répond à l’appel de la vie. Idir, un jeune intelligent, l’un des plus brillants de sa…

Suite >

Le député Chafâa Bouaiche interpelle Sellal sur Yennayer

dans Actualité/Culture
chafabouaiche

La reconnaissance du Nouvel An Amazigh traîne toujours. Cette fois-ci, c’est Chafâa Bouaiche, député d’obédience FFS (Front des Forces socialistes), qui interpelle les autorités à ce sujet. En effet, le député du FFS a adressé, ce matin du lundi, une lettre rendue publique au chef du gouvernement, Abdelmalek Sellal, où il revendique l’attribution du titre…

Suite >

Lancement d’un timbre postal à la mémoire de Mouloud Mammeri

dans Actualité/Culture
mmammeri

Le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) va lancer durant l’année en cours un nouveau timbre postal dédié à la mémoire de feu Mouloud Mammeri. Le HCA consacrera plusieurs festivités au natif d’Ath Yanni (Tizi Ouzou), dont un Colloque International à l’occasion de la célébration du centenaire de la naissance de l’écrivain Mouloud Mammeri, qui se tiendront…

Suite >

« Le sous-marin » : Un nouvel espace culturel ouvre ses portes à Alger.

dans A la Une/Culture
sousmarin

Un nouvel espace dédié aux arts et aux expositions picturales, baptisé « Le sous-marin« , a été inauguré vendredi 30 janvier 2016 à Alger. Situé au boulevard Krim Belkacem à Alger, « Le sous-marin » en plus qu’il fonctionne comme galerie d’exposition, il  dispose d’autres espaces, en cours d’aménagement, pour accueillir un café littéraire, un studio de post-production cinématographique,…

Suite >

Festival du Film Amazigh à Tizi-Ouzou : Le ministre de la culture boycotte la cérémonie de clôture.

dans A la Une/Actualité/Culture
el-hadin

Le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, était le plus grand absent lors de la cérémonie de clôture de la 15 ème édition du Festival Culturel Annuel du Film Amazigh à Tizi-Ouzou, qui s’est déroulée dans l’après midi de ce jeudi 22 Décembre à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. L’absence du…

Suite >

Samia Benzai : « Je demeure profondément touchée par le film « Adrar n baya ».

dans Culture
unnamed

Mi-réservée, mi-spontanée, Samia Benzai est très intelligente et possède des potentialités qu’elle exploite sans cesse. Elle a ainsi admirablement contribué à la réalisation du film berbère « adrar n baya » (la montagne de baya) du regretté Azzedine Meddour, ravi aux siens un certain 14 mai 2000. C’est ainsi qu’elle a bien voulu répondre aux questions posées,…

Suite >

Théâtre : « Le prince Timbouctou » revient le 17 décembre à la salle Ibn Khaldoun.

dans Actualité/Culture
timbouktou

« Le prince de Timbouctou », un spectacle de conte et de musique ethnique conçu par la conteuse algérienne Sihem Kennouche. Le spectacle consiste en un conte qui retrace la tragédie d’un prince de Tombouctou, un périple extraordinaire mis en valeur par le chant des « wasfane » (ancienne appellation donnée aux hommes de couleur à Constantine). Sihem Kennouche,…

Suite >

Revenir en Haut