Il a animé une soirée organisée par l’association « Imsouhal Azetta » FARID FERRAGUI ENFLAMME PARIS !

dans A la Une/Actualité

Le jour « J » est enfin arrivé ! Il est 19h00. Une nuit hivernale s’est installée sur les rues de Saint-Denis à Paris. En ce samedi 1er décembre, Paris vit au rythme des manifestations des « Gilets jaunes ». La France du peuple est en colère. Cette atmosphère est, cependant, atténuée par une autre ambiance, celle des retrouvailles des enfants des hautes montagnes d’Algérie à la salle de La Légion d’honneur, éponyme de la rue où elle est située.

Sourires aux lèvres, les yeux pleins de nostalgie, les présents s’apprêtent à vivre un moment de communion avec les des chanteurs les plus aimés de la chanson kabyle, Farid Ferragui. Ils sont si nombreux que la salle a du mal à les contenir.  » Je suis heureux d’être ici, parmi les miens, pour partager avec eux ces moments de retrouvailles et de communion que sait procurer notre chanteur, Farid Ferragui », s’émerveille Nadir, la trentaine environs, le regard rêveur sous ses lunettes et la tête coiffée d’un béret. Sous son visage émacié se dessine un sourire qui en dit long.

Parmi les présents figure une autre voix de la chanson kabyle, Taleb Tahar. Bien que malade, il a tenu à assister au concert de Farid Ferragui.

Au four et au moulin, les membres de l’association « Imsouhal Azetta » veillent à la réussite cette soirée qu’ils ont organisée dans le moindre détail.

 » Je salue les membres de l’association d’ Imsouhal Azetta et remercie toutes celles et tous ceux qui nous ont aidé, de près ou de loin, à l’organisation de ce gala. Aussi, je souhaite la bienvenue à toutes celles et à tous ceux qui sont venus ce soir. » déclare Tahar Si Serir, militant humaniste et président actif de l’association d’Imsouhal Azetta.

Les minutes s’égrènent, les présents attendent. Ils sont impatiens d’être emportés par la voix suave de Farid qui sait traduire les soupirs de son luth en un chant d’amour qui tire sa puissance subversive du vécu de l’artiste, de ses déchirements et des aspirations refoulée d’une société privée du bonheur de conjuguer le verbe aimer au quotidien de ses enfants.

L’artiste fait son apparition, enfin. Il donne le « la » d’une soirée qui restera gravée dans le cœur et la mémoire de chacun des présents.

 » Je salue l’association d’ Imsouhal Azetta qui a organisé cette soirée. Le dynamisme de cette association montre que notre société recèle en elle le potentiel nécessaire à la mobilisation des richesses populaires pour permettre de mettre notre pays dans le sens culturel et social de la production de son histoire. » explique Essaid Aknine, militant humaniste très actif, à la fin de la soirée.

Pour rappel, l’association d’Imsouhal Azetta a organisé, l’été dernier, une rencontre sur l’humanisme et le sens historique de la transcendance de la société, au village d’Ait Youcef Ouali, dans la commune d’Imsouhal. Cette rencontre a été animée par Dr Saïd Khelil, Essaid Aknine et Tahar Si Serir.

 » Notre association est pluridisciplinaire. Elle a pour ambition de rendre visible de dynamisme de notre société, de battre en brèche l’idée reçue d’une société résignée et soumise au statu quo. Nous avons la richesse de notre jeunesse. Il nous appartient, maintenant, de laisser nos jeunes conduire la locomotive de notre histoire. » préconise Tahar Si Serir.

Pour peu que l’on soit à son écoute, notre société nous donne des leçons magistrales d’un esprit d’initiative, de solidarité et d’une auto-organisation porteurs de beaucoup d’espoirs.

La rédaction.

REMERCIEMENTS.

L’association « Imsouhal Azetta » remercie les autorités locales, toutes celles et tous ceux qui ont participé, de près ou de loin, à la réussite de la soirée animée par notre chanteur, Farid Ferragui, le 1er décembre 2018, à la salle de La Légion d’honneur, à Saint-Denis (Paris).

Aussi, nous rendons hommage à Berbère Télévision et à Chouf-Chouf, média vidéo participatif, pour la couverture de l’événement.

L’association « Imsouhal Azetta » s’engage à continuer son combat associatif mené sur plusieurs fronts sur les deux rives de la Méditerranée. .

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*