Ali BRAHIMI / Début de réponse à Chawki AMARI.

dans A la Une/Actualité/Contributions

Chawki AMARI confond tout dans son article sur les BRO BRO et le Mont des oliviers!

Le mot BRO BRO a été créé par Mohya -un dramaturge kabyle célèbre de son engagement, de sa production culturelle et de sa pertinence universelle- dans la foulée d’une auto dérision qui se veut être un pique utile pour le réveil IDENTITAIRE et une invitation à rester modeste sur le registre de nos possibilités et ne pas perdre la tête !

Chawki Amari se réfugie derrière la position antipalestinienne du MAK pour attaquer tous les militants berbéristes (comme moi) ou meme kabylistes qui, sans se désolidariser de la juste cause palestinienne ou (qui comme certains autres) sans manifester de position hostile à la Palestine, sont choqués devant des concitoyens- voisins de palier qui s’émeuvent à l’envie d’un tir israélien sur GHAZA même lorsqu’il ne fait pas de victime et se « repaissent » avidement-férocement-délictueuse « ment » (une minorité 3la kouli hal selon nos impressions Rabi yostar?) du spectacle de la répression en Kabylie (126 jeunes assassinés sans émouvoir la masse (la masse khou) arabisée de ce pays) ou devant (la majorité) qui détourne honteusement-lachement- irresponsabl-(ement)- leurs yeux et leur « conscience » devant le spectacle morbide-tragique-criminel (jamais jugé-impuni) de l’assassinat froid et à bout portant de 126 jeunes de Kabylie.

Je le dis et je le maintiens, les berbères arabisés -qui sont la majorité des arabophones et dont une bonne partie était partie de Kabylie il y’a quelques années / quelques siècles- et les turcs ou -avec tout mon respect- toute autre « particule » numérique arabisée, assument – eux et les berbérophones de service- par leur silence devant le déni anti amazigh ou leur adhésion au fait accompli, une grosse responsabilité dans ce qu’il adviendra à coup sûr de ce pays cher à notre sang si le pouvoir s’obstine à parier sur les faits accomplis de l’arabisation et de la disparition des « Aztèques »! Car à la différence des aztèques de la parabole de Mammeri nous sommes trop nombreux, trop déterminés et trop certains de nos droits légitimes sur tout le territoire nord-africain pour accepter de disparaître.

De plus, la cause a déjà gagné tous les pays de Tamazgha pour espérer encore l’anéantir (réduire à néant).

Nous sommes la GRANDE HISTOIRE (dont l’horloge compte le temps par milliers d’années) et les régimes arabistes-islamistes nord-africains sont un événement de quelques décades qui seront du passé ordinaire (ordurier) dans quelques années!

L’Afrique du nord s’est réveillée à son amazighité pour de bon et ses dirigeants actuels (corrompus et valets néocoloniaux) et leurs alliés ou complices par le silence feront bien de choisir la bonne porte de l’histoire pour ne pas que nous ayons tous ensemble à pleurer comme des femmelettes une problématique identitaire et linguistique légitime que nous avons refusé (pas nous les berbéristes algérianiste et nord africanistes) de traiter en citoyens et élite responsables .

Cette responsabilité établie de la majorité des arabisés algériens/nord africains n’épargne surtout pas les berbérophones qui -nombreux dans tous les pays d’Afrique du nord- offrent leurs services -de bas en haut des édifices étatiques néocoloniaux en place- à l’imposture identitaire arabiste et islamiste et au pillage des ressources nationales de nos pays et à la répression permanente militaro policière des aspirations du peuple nord-africain! CHAWQI AMARI devrait réviser sa copie et identifier nommément sa cible politique au lieu de cracher sur une militance intègre qui a été beaucoup plus visionnaire qu’un « régime de bananes » et même beaucoup plus lucide et responsable qu’une élite fonctionnarisée.

L’Histoire témoignera que ce sont les militants du mouvement berbère , les BRO BRO » khou , qui ont conçu et mis à jour et massifié une conception humaniste, fraternelle et surtout vraie de notre histoire et une vision démocratique de l’intégration de notre (je souligne) Nation et maintenu vivant l’idéal nord-africain de l’Etoile éponyme! Je suis un des militants bro bro dont parle Amari et j’en suis fier ! Tout en militant pour ma cause « bro bro » j’ai aussi -dans ma jeunesse- organisé des activités politiques pour des dirigeants de l’OLP, ( de l’ANC, du Chili d’Allende assassiné…….) entouré de ma ferveur les militants palestiniens présents à l’université ; je continue d’être solidaire de la juste cause de ce peuple ( a moins souffert que nous si besoin est de rappeler les proches colonialismes turque et français).

J’exprime souvent ces jours-ci ma condamnation du « fou » TRUMP et du dangereux Netanyahou. J’ai proclamé à qui veut l’entendre mon adhésion à une solution à deux Etats EN PALESTINE ! Tout ceci sachant que ma voix n’a aucune portée ni efficacité matérielle comparée aux moyens des Etats arabes et assimilés voués à la servitude néo coloniale.

La cause palestinienne est une cause anticoloniale juste qui souffre beaucoup de l’imposture des fausses identités ethniques arabe et musulmane qu’on veut lui coller à la peau.

J’ai la certitude qu’elle hâtera sa libération si elle se démarquait au plus vite de cette autre imposture identitaire d’un colonialisme idéologique et culturel qui a trop débordé du Hidjaz qui est son unique patrie! MAIS JE REFUSE de faire de la cause palestinienne mon pain militant quotidien et je clame ma révolte et ma condamnation contre mes compatriotes arabisés ou encore berbérophones -voisins de palier- complices actifs ou silencieux du déni anti amazigh.

Je suis choqué que ces concitoyens ne fassent pas de la cause amazigh leur pain citoyen et militant quotidien et qu’ils préfèrent laisser un généreux et cher payé idéal national algérien, le plus vaste Etat d’Afrique risquer sa paix civile voire son intégrité territoriale plutôt que de se porter au secours ou aux cotés des femmes et des hommes qui se battent contre le déni violent opposé à leur identité et leur langue!

CHAWQI AMARI dont les chroniques ne laissent aucun doute sur son positionnement public pour la cause amazigh légitime a commis un amalgame aveugle qui fait plus de mal à sa propre conception des choses qu’à celle qu’il prétend combattre.

Je suis sidéré de constater qu’il persiste et signe allant cette fois jusqu’à nous entretenir des « kabyles racistes » , une ivraie minoritaire qu’il s’efforce de monter en épingle pour je ne sais quel objectif ou cap politique.

Pour autant et malgré les confusions et diversions et haines suscitées sur les réseaux sociaux par son pamphlet/ brûlot contre les « bro bro », je refuse de croire, comme certains analystes TGV , qu’il est missionné pour détourner l’attention de la solidarité nationale que requiert la dernière révolte amazigh de Kabylie contre le déni opposé à NOTRE LANGUE SUR… SON TERRITOIRE HISTORIQUE par des régimes plus que racistes envers leur peuple.

D’autant plus qu’il s’agit cette fois-ci de susciter l’adhésion nationale à un enseignement généralisée et obligatoire de la langue de Tlemcen à Tébessa et de Tizi-Ouzou à Tamanrasset.

L’écrasante majorité de la jeunesse de Kabylie ne développe aucun racisme contre ceux que CHAWQI appelle -dans son deuxième brûlot- les Arabes. Cette jeunesse saine qui n’a pas cédé aux provocations permanentes du pouvoir et de sa cynique base sociale de toutes obédiences et phonies, cette jeunesse attend que ses « compatriotes «-voisins- de- palier prouvent qu’ils méritent cet épithète.

Chawki Amari gagnerait à ne pas confondre l’HISTOIRE avec ses « épingles ». Il gagnerait à distinguer la victime de son bourreau. Entendons-nous bien pour ne pas faire dans la niaiserie politique! ce qui est en cause ce n’est nullement le droit (je dirais même le devoir) pour un journaliste de dire et d’écrire et de rendre public! Nous parlons de la généralisation que Amari se permet injustement et du résultat de diversion de l’opinion obtenu et de la méfiance morbide qu’il a jeté dans les rangs des non kabylophones et même chez certains kabylophones pas très au fait de ce qui se passe et des réalités en Kabylie ou d’autres kabylophones en voie d’arabisation avancée !

Cette méfiance suscitée a fauché la solidarité populaire et massive (faute d’adhésion active) que nous attendons depuis 1980 de ces secteurs de l’opinion nationale! le pamphlet de la part d’un personnage- jusqu’ici bienveillant , en tous sans hostilité connue contre la légitime demande amazigh- ressemble à un joli coup de poignard dans le dos en plein champ de bataille. Ne soyons ni paternalistes angéliques, ni naïfs ou banalement procéduriers là où nulle procédure n’est exigée : ce n’est pas de liberté d’expression ou de publication qu’il s’agit à fortiori que nous sommes parmi les fondateurs qui ont labouré et payé pour ces libertés! il est question de l’amalgame et des confusions qu’il a installés dans l’opinion nationale sur une question sensible qui déterminera en définitive le sort des Etats et frontières hérités du colonialisme européen et à l’intégrité territoriale desquels les militants « bro bro » d’avant et d’aujourd’hui veillent jalousement mieux que des pouvoirs arabistes-islamistes corrompus et néocoloniaux.

Quoi qu’il se passe, comme elle l’a fait hier pour la sagesse responsable du mouvement national algérien contre l’obstination « jusqu’auboutiste » des ultras colonialistes, l’Histoire témoignera que les militants de la démocratie et de l’identité amazigh ou les « Bro Bro » comme les a raillé Mohya ( et lui en premier) ont offert au régime militaro policier algérien toutes les issues démocratiques au prix de beaucoup de concessions et d’un temps de plus en plus très précieux, depuis le séminaire de Yakouren en particulier, sans jamais rencontrer d’autre réponse que la fuite en avant et le pari sur le temps contre le fait amazigh!

Tout ce qui a été arraché dans ce pays pour Tamazight l’a été avec les larmes, les souffrances, les tortures et les prisons et la MORT violente infligés aux militants « Bro Bro » majoritairement issus de Kabylie.

Alors qu’on arrête de nous bassiner et de nous exiger depuis l’indépendance, à chaque fois que nous rappelons notre revendication amazigh, de montrer patte blanche sur la France que nos parents ont chassé à coup de fusil et de solidarité internationale eux qui avaient créé 4 wilayas sur les 7 du FLN-ALN, sur la question palestinienne, le Sahara occidental, le Mossad.

Même avec nos petits « racistes (un mot inapproprié les Algériens étant tous de la même race) » tellement minoritaires pour l’instant et tellement plus nombreux, plus pourvus et plus violents dans les bases sociales active ou dormante du régime, nous sommes loin d’être les auteurs du désastre national auquel le régime d’obédience arabiste et islamiste a réduit, depuis 55 longues années, une indépendance si chèrement payée.

Par souci d’objectivité journalistique, même lorsque vous dissertez sur le MAK indépendantiste du fils de Chahid Ferhat M’henni dont je ne partage pas le choix indépendantiste parce que je refuse de céder mes possessions de Siwa aux Iles Canaries, n’oubliez pas de préciser que sa naissance est une conséquence directe du printemps noir et de l’assassinat froid de 126 jeunes par des gendarmes en tenue républicaine.

A ses risques et périls, au prix de la vie de ses enfants et de leur liberté, la Kabylie montre la lune de la liberté à toute l’Algérie et à tous ceux qui -arabophones ou berbérophones ou même illusionnés arabistes- ne rivent pas leurs yeux sur ses doigts anguleux et écorchés par ses peines! Pour le reste et n’étaient-ce les dégâts collatéraux qu’il cause à son propre camp( ?)

Chawki Ammari a tout à fait le droit d’écrire et de dire ce qu’il veut y compris celui de nous dire que nous sommes tous venus de Qoreich ou du Yémen!. Mais nous avons aussi le droit de disserter sur ses écrits et d’analyser politiquement les confusions qu’ils sèment dans un moment difficile !

Celui qui descend dans une arène sait à quoi s’en tenir. Quant à moi je préfère camper sur mes oliviers, mes figuiers et mes palmiers dont les monts, les dunes et les toponymes s’étendent à l’infini de l’Afrique du nord amazigh jusqu’à m’offrir et me permettre un œil avisé et humaniste mais jamais fébrile ni encore moins imbécile sur le Moyen Orient de nos discordes et à m’ouvrir une porte sur la modernité laïque ou séculière de l’Europe, ses sciences et technologies….

Je refuse, cher monsieur l’injuste chronique de tous les BRO BRO, d’être confiné, contre ma volonté, à un rôle de Gregorio (un Gregorio est chez les Italiens celui qui porte l’eau pour permettre aux autres de se désaltérer et qui oublie souvent lui-même d’en boire, jusqu’à la déshydratation).

Merci d’en tenir compte !

 

Ali BRAHIMI

Un MILITANT Bro Bro de gauche.

3 Commentaires

  1. comment oser accuser le peuple algérien de complicité, d’irresponsabilité et de lâcheté devant les méfaits d’un pouvoir illégitime et non choisie par lui. Un peuple qui dans son ensemble continue de subir les affres de son incompétence et de son autoritarisme. Trois fois vous citez les 126 morts assassinés par les gendarmes et insultez l’ensemble du peuple algérien (La majorité dites-vous, vous les avez comptés?), les 200 00 morts de la décennie noire ne sont-ils qu’un détail de l’histoire pour les occulter ainsi?
    En hiérarchisant les crimes de l’état algérien et stigmatisant le reste du pays vous vous discréditez et contribuez à renforcer le pouvoir en place.
    Je vous cite:
    – 126 jeunes assassinés sans émouvoir la masse (la masse khou) arabisée de ce pays)
    – devant (la majorité) qui détourne honteusement-lachement- irresponsabl-(ement)- leurs yeux et leur « conscience » devant le spectacle morbide-tragique-criminel (jamais jugé-impuni) de l’assassinat froid et à bout portant de 126 jeunes de Kabylie.
    -l’assassinat froid de 126 jeunes par des gendarmes en tenue républicaine.
    Mais surtout pas un mot des 200 000 morts de disparus de la décennie noire. c’était cette « masse lâche, irresponsable »

  2. azul fellawen , salem ,
    AGIM TANEMIRT NOTRE CHER PROFESSEUR ,
    Ce chaouiki amari qui nous traite de brobro ,il s’oublie que lui meme brobro d’akbou ,fils de pdg de sonitex ,par deculturation pour avoir des galons de soldat pour servir la soupe ,peut se mettre de nous traiter cyniquent ainsi parceque comme beaucoup sont habites par un complexe du colinise et un syndrome de stokholm et de grenouille ,dans son torchon de propagande ,il avait ecrit sans gene ,decoloniser l’algerie des pauvres kabyles ,ce kabyle d’akbou qui est kawki le reniement ,il n’a vu que les kabyles et les brobos ,tous les autres depassements il les escamote ,on ne mord les mains des officines obscures qui nous nourrissent sans dignite , ces officines obscures ont laches des serveurs et serveuses de soupe pour descriditer ,denigrer les vrais nationalistes qui ont tamazgha depuis la nuit des temps ,toutes cette presse fantoche ,toutes tv fantoches ,annahar ,el watan ,a chourouk ,el bilad el maghrebia ,toutes ce sont livrees sans retenues a rouler leurs seigneurs de toujours par des diffamations et insultes et meme les sites de la toile certains crees par des faux profils qui destillent leur venin par ignorance ou volontairement .on n’a encaisse trop d’injustice et d’injure de la part de ce certains journaleux qui ont aucune morale ,aucune dignite ,leur passe est connu ,ont joues tous et toutes dans les eaux troubles , les recherches sont encours pour les livrer a la pature comme ils ont livres les notres innocents et innocentes ,toutes ses stupidites ne se pardonnent ,avec les conneries de brobro ammari et des autres de meme acabit seront des effets papillons ,certains eservelles a ouargla ville amazigh par exellence libere par les brigades kabyles a l’independance chauffe a bloc par les conneries de brobro ammari ,du brobro djamel eddinne chenouf le petit du bachagha et un autre khettal du tv bil ,sont venus en decoutre avec les kabyles d’une societe a ouargla par quelques ramenes par la france de lybie ,heureusement tout a ete controle ,donc sincerement tous ces tv ,toutes les presses citees et tous leurs journalistes meritent un tribunal national et international pour repondre de leurs mefaits,il est grand de boycotter ces tv et cette presse de gobels et propagande perfide, ce qui m’etonne ou est l’etat dans ces depassements ou autre ,certainement en spectateur ,il faut des grands homme qui diregeront les services ,les armees ,la gestion locale du pays et des affaires etrangeres ,apparement on voit beaucoup d’immaturite ,d’irreflechis et d’irresponsabilite aupres de certains diregeants de presse et de media ,que fait la presidence et le ministre de communication pour endiguer ces depassements ,vraiment tres tristes et malheureux de livrer ce pays agite a des faux pasteurs , que qu’a fait ce brobro chaouki et brobro chenouf et les autres est impardonnable , l’etat est saisi de prendre ses responsabilites envers ces faiseurs de troubles qui des gens de la mauvaise plume et mauvaise parole,qui nagent dans les eaux troubles…. tanemirt ar timlilit.

  3. je ne peux que vous féliciter ,pour ce que vous avez dis et écris ! vous avez tout dis ,et surtout vous avez su remettre a leurs place ces véreux ,ces harkis de service ,et peut être ouvert les yeux a ceux ,qui a ce jour n ont pas encore compris les enjeux ,et la réalités de notre situation ,algérienne ,amazighe et nord africaine ! en tout cas merci ! et bravo ,pour vos ecrits ,mas brahimi et mas aghilas !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*