Soummam

“LES ASSISES DE LA SOUMMAM, 60 ANS APRÈS, QUELLES LEÇONS ?”

dans A la Une/Actualité

Très bonne nouvelle !

Les actes du colloque international sur ” Les assises de la Soummam, 60 ans après, quelles leçons”, organisé par Le Forum Solidarité Euro-méditerranéenne, à Akfadou les 25-26 août 2016 viennent d’être publiés aux éditions El Ibriz !

Voici le texte le texte de notre ami Tahar Khalfoune annonçant cette heureuse information :

“Bonjour,

Enfin, une bonne nouvelle à vous annoncer : la publication collective issue des actes du colloque d’Akfadou sur les assises de la Soummam en août 2016 vient de sortir aux Éditions El Ibriz à Alger sous le titre « Les assises de la Soummam : 60 ans après, quelles leçons ? ».

Après nos déboires avec certains éditeurs qui, ayant formellement donné leur accord de principe à nous publier depuis juin 2017, nous ont menés en bateau pendant près d’un an. Cette difficulté explique largement sa parution tardive, pourtant très attendue tant par les historiens que par le large public.

Raison de plus pour remercier chaleureusement Samira Bendris, directrice des Éditions El Ibriz, qui a accueilli avec enthousiasme notre projet éditorial et qui a bien voulu nous accompagner dans ce projet. Même avec le peu de moyens dont elle dispose – El Ibriz étant une modeste maison d’édition -, Samira s’est lancée sans hésiter dès que je l’ai sollicitée en janvier dernier dans ce projet en prenant à cœur de nous publier. Samira est une vraie « militante du livre ».

Le congrès de la Soummam est un moment historique fondateur de l’Algérie. Ses concepteurs ont su et pu mettre en place, en dépit du quadrillage militaire très serré du territoire par l’armée coloniale, des structures cohérentes et judicieuses en dotant la révolution d’instances politiques dirigeantes (CNRA et CCE) et d’une structuration de l’ALN. Comme ils ont fait preuve d’un sens aigu des perspectives historiques, pour reprendre l’expression heureuse de Lahouari Addi, en dégageant un principe politique prémonitoire au regard de la crise politique qui continue d’affecter le pays.

Les résolutions de rencontre historique ont posé, notamment et sans ambiguïté le principe bien connu de la primauté du politique sur le militaire. Soixante ans plus tard, ce principe conserve encore une validité politique certaine, pour peu qu’il soit complété par sa “primauté aussi sur le religieux”. Sa remise en cause à la réunion du Conseil National de la Révolution Algérienne (CNRA) du Caire le 20 août 1957 a entraîné illico la militarisation des instances dirigeantes pendant la guerre et celle de tout le pays après l’indépendance.

Depuis l’inversion des principes soummamiens du politique et du militaire à la réunion du CCE au Caire en 1957, l’on ne se considère légitime que si l’on a la force militaire et non le droit avec soi, et c’est la force brutale qui tient lieu de droit, désormais la force prime le droit. Pourtant, cet événement d’importance à plus d’un titre demeure depuis des décennies un terrain scientifique laissé en jachère puisque aucune recherche sui generis ne lui a été consacrée par l’université algérienne, alors qu’il mérite bien d’être exploré pour plus d’une raison.

Et c’est précisément l’objet du colloque d’Akfadou sur les assises de la Soummam (25-26 août 2016) dont les actes sont rassemblés dans cette publication pour le plus grand bonheur des lecteurs et des initiateurs de ce colloque. Pour les contributeurs à ce passionnant ouvrage d’histoire franco-algérienne, cette publication est une façon de célébrer « scientifiquement » le soixantième anniversaire du Congrès de la Soummam.

Malheureusement, nous avons perdu récemment deux auteurs et contributeurs éminents à cet ouvrage et qui nous sont très chers : l’historien Gilbert Meynier, fidèle ami de l’Algérie et l’universitaire et moudjahid Hamou Amirouche, secrétaire particulier du colonel Amirouche. La sortie propice de ce livre est aussi une belle manière de leur rendre hommage.

Pour toute commande du livre adressez-vous à :
+213 (0) 23 27 43 17 ou via eMail: contact@elibrizedition.com

Très amicalement à vous tous,
Tahar Khalfoune

Les auteurs et les thèmes traités :

Présentation générale : D. Ait-El-Djoudi et T. Khalfoune
Rapport introductif : T. Khalfoune
Ramdane Abane, un fédérateur intransigeant : G. Meynier et B. Abane
Algérie 1956 : enterrement du politique, paroxysme de la violence : G. Meynier
La primauté soummamienne du politique : d’Ifri au Caire, une vie éphémère : B. Abane
La nation algérienne : définition et reconnaissance : G. Manceron
Algérie – France : l’impact de l’histoire commune : T. Khalfoune
Les appelés français en guerre d’Algérie en 1956 : J. C. Jauffret
Le principe de la primauté du politique sur le militaire revisité : L. Addi
Ramdane Abane rassembleur : H. Amirouche
Les cadres kabyles et la direction de la guerre après le congrès : A. Guenoun”

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*