Une attaque de jeunes kamikazes a fait deux morts et plusieurs blessés au Nigéria.

dans A la Une/Actualité/International

Quatre adolescentes ont tué deux personnes et  blessé 16 autres lorsque leurs ceintures d’explosifs ont été activées dans la ville nigériane de Maiduguri, mercredi 15 mars, a annoncé un porte-parole de l’agence nationale des secours (Nema).

Maiduguri est la capitale de l’État de Borno, situé dans le nord-est du Nigéria, et le fief historique du mouvement islamiste Boko Haram, qui y a été fondé en 2002 par le prédicateur Mohamed Yusuf.

Depuis fin 2016, les attaques suicides visant les zones résidentielles se sont multipliées dans le pays. Dans la plupart des cas, les kamikazes ne sont pas parvenus à faire d’autres victimes qu’eux-mêmes.

Selon les données de l’ONU, depuis 2009, l’insurrection islamiste et sa répression par l’armée nigériane ont fait plus de 15 000 morts. Dans le même temps, plus de 1,5 million de personnes ont dû fuir leur domicile.

Agences

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*