Le Coin Psy : Un événement et des questions !

dans Actualité/Chroniques

Ce que nous avons vécu pendant la décennie noire a laissé des séquelles traumatiques importantes. Ainsi, certains spécialistes justifiaient notre mollesse politique par la peur de la revivre. Mais la guerre de libération nationale était un traumatisme permanent pour notre peuple, car il est réactivé à chaque évènement politique.C’est notre socle commun et notre fierté pour en être libres aujourd’hui. Notre peuple a vécu des siècles sous la colonisation, forcément ils ont laissé des traumatismes sur plusieurs générations.

Ma réaction est sur l’affaire de Ferial Bentchikou Furon, l’arrière-petite- fille du Bachagha Bengana. Un ouvrage que je n’ai pas eu l’occasion de  lire. Tous les historiens s’accordent à dire que la colonialisation est un crime contre l’humanité, c’est une évidence. Néanmoins, les politiciens font la surenchère des mémoires, afin d’y gagner les électeurs. Comme notre mémoire de guerre de libération est toujours vive dans nos esprits, par l’histoire que nos parents et nos grands parents ont racontée avec tous les crimes commis ! Cet événement a remué la plaie !

Quand tout le monde s’accorde à dire la même chose ceci m’effraie ! Car d’une part, chacun a le droit de transmettre la mémoire de ses ancêtres. Libre à chacun de raconter ce qu’il veut ! Cependant, la mémoire n’est pas l’histoire ! La mémoire doit être confrontée, secouée et jugée, cependant, sans violence ! L’histoire est une science, elle n’est pas des opinions, mais une science avec des méthodes standardisées ! Quand à notre mémoire traumatique, elle devrait être traitée pour passer le stade du deuil afin de se projeter dans l’avenir.

Car la mémoire n’est pas l’oubliée, mais elle est la résilience pour se réaliser dans la fierté de soi et surtout  le meilleur moyen de rendre hommage aux martyrs … C’est de construire un pays avec des institutions fortes, pérennes et stables, et non pas sur des hommes providentiels !

 

Yazid HADDAR
Neuropsychologue clinicien et formateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*