El Mouradia

“L’ ESPRIT EL MOURADIA.”

dans A la Une/Actualité

Ces derniers jours (au sens d’il était toutes les fois pour les sans foi, ni loi !) , comme si ses guignols et ses cadres moustachus ne suffisaient plus, le régime militaro-mafieux de la cocaïne semble se plaire à se donner en spectacle tragi-comique grandeur nature, avec comme toile de fond une maladie revenue des six pieds sous terre de la misère.

Mesdames et Messieurs, applaudissez “l’esprit El Mouradia” et admirez :

Le choléra sévit, le directeur de l’ institut Pasteur croit faire preuve de “courage politique” en le déclarant, le ministre de la Santé, Pr en médecine à ses heures gagnées, promet d’ éradiquer l’épidémie “en trois jours”, son ministère assure que le ministre n’a tenu de tels propos, le ministre re-assure que Bouteflika à “donné des instruction strictes” pour combattre la maladie. Pour étayer ses propos, il dit que Bouteflika est régulièrement au téléphone avec lui et qu’il “suit” la situation de près. Entre temps, la Présidence de la République informe que Bouteflika est en Suisse où il se fait coacher pour un speech de cinq minutes à tout casser. Tartag est en France pour se soigner, le Wali de Blida évite de s’approcher d’une malade “enfermée” dans un hôpital à Boufarik de peur d’être contaminé par le choléra…

Le ministère de la Santé accuse la fontaine de Sidi Lekbir. Les citoyens boivent de son eau et se filment “zkara” pour mettre le régime nu devant ses mensonges. La direction de la Santé de la wilaya de Tipaza dément son ministère de tutelle est déclare l’eau de Sidi Lekbir saine de toute infection.

Le régime ne sait plus où se donner de la tête. Il accuse la pastèque. Deuxième gifle des citoyens, ils se filment entrain de manger des pastèques.

Le régime s’affole ! Le ministère de l’ Environnement accuse les fruits et les légumes. Le ministère de l’Agriculture fait la moue et dit que ses fruits et ses légumes n’y sont pour rien.

Du populisme environnemental au populisme sécuritaire, Mme Zerouati, ministre de l’ Environnement et les employés de son département se font des selfies en étant entrain de faire le ménage. Au nom du civisme, tout le monde reprend derrière Ould Abbès le refrain de “l’ incivisme” et, pour couronner le tout, la gendarmerie arrête des dizaines d’agriculteurs.

Ruinés, en compagnie de nombreux commerçant, du fait de la gestion catastrophique de l’épidémie, le régime trouve qu’ils sont bons à l’arrestation.

Les “officiels” distribuent les accusations aux citoyens. Mais, personne parmi eux ne fait la moindre allusion à la moindre possibilité d'”irruption des eaux usées dans des réseaux de distribution de l’eau potable qui demandent à être refaits. Personne parmi eux ne parle non plus de la mise à mort du secteur de la santé publique, en cours depuis des années.

Vous l’aurez compris, le régime n’aime pas aborder les sujets qui fâchent…surtout pas au plus fort de ses opérations de rééquilibrage clanique destinées à lui faire passer la crise de fin de cycle qui dure depuis un moment…

Par ailleurs, populisme financier oblige, le régime reprend la planche à billets et prépare un projet de loi de finances conforme au simulacre de la prochaine présidentielle.

Quant au peuple, on se contente de lui coller le rôle du coupable. C’est le moindre mal…

C’est dire que “l’ esprit El Mouradia”, pour reprendre une formule de mon ami Essaid Aknine , met le régime dans tous ses états.
Hacène LOUCIF.

PS : les citoyens sont priés de faire attention au danger de contamination que représente “l’esprit El Mouradia”.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*