L’éclaire et l’éclipse !

dans Actualité/Chroniques

Un peu tardivement ! A chaque visite d’un président français chez nous, le passé coloniale se réveille ! Entre les nostalgiques d’un discours anticolonial et un discours nationaliste vidé d’un projet politique, une troisième génération après la guerre de libération nationale, qui n’a pas connu la guerre, est perdue entre les deux discours, sans y avoir une volonté de s’y inscrire ou s’y investir dans un projet dans leur pays ! Certes, il existe une volonté dans le discours, mais elle n’est pas en mesure de construire une pensée autonome ! Car entre les deux discours, la notion de la victimisation est ancrée dans le fonctionnement de penser de certains de nos concitoyens !

Une société des victimes ! Où se situe-t-elle la responsabilité de chacun ; du premier magistrat au simple citoyen ? La question de la responsabilité n’est pas encore tranchée, car chacun est dans sa bulle  « d’avoir raison ou d’être victime d’un système » ! Personne n’en veut se libérer de ses démons !

La visite éclaire du président Macron à Alger réveille en nous ces vieux démons ! La pensée du « sous-développement » est omniprésente, pas uniquement dans les différentes espaces, mais via plusieurs générations. Le changement ne viendra pas par des nouvelles têtes au pouvoir, mais dans le raisonnement du système de fonctionnement. Car chaque fonctionnement émane d’un raisonnement ! Or le raisonnement du sous-développement s’éclipse pour céder sa place ou raisonnement théocratique ! Or le raisonnement de la modernité est devenu un slogan pour redorer l’image du pays !

Ainsi la visite éclaire du président Français éveille en nous l’éclipse de notre pensée, qui s’exprime par la reproduction des mêmes problèmes et la proposition des mêmes solutions, sans aucune remise en question ! Ça tourne en round !

Yazid HADDAR

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*