Monsieur le secrétaire général du HCA ; communiquez en Tamazight d’abord, le reste ne vous regarde pas.

dans A la Une/Actualité/Les Mots de Idir Tazerout

Le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), cette institution crée depuis 1995 et placée sous la tutelle de la Présidence de la République, est censée avoir pour mission exclusive, la réhabilitation et la promotion de Tamazight.

Ce n’est pas moi qui le dit mais le décret par lequel cette institution est crée, notamment l’article 4 du décret présidentiel 95-147 du 27-05-95, portant création du haut commissariat chargé de la réhabilitation de l’Amazighité et de la promotion de la langue Amazighe.

Il s’agit, de « la réhabilitation et la promotion de l’Amazighité en tant que l’un des fondements de l’identité nationale ; l’introduction de la langue Amazighe dans les systèmes de l’enseignement et de la communication ».

Et si l’on s’intéressait juste à cet aspect de « l’introduction de la langue Amazigh dans les systèmes de communication » ?

25323745_10213004876529820_542662178_nRegardons d’abord le support de communication du HCA lui-même. Un simple clic sur son site internet (http://hca-dz.org/) laisse perplexe. On découvre que le contenu du Haut-commissariat est en langue française !
Quand on sait que cette institution, vieille de 27 ans, n’a même pas réussit à introduire le Tamazight dans son propre support de communication, il serait juste urgent de rappeler à ce Monsieur le secrétaire général qu’il doit commencer à promouvoir tamazight dans son bureau, entre membres de ce « haut commissariat » et sur son propre site internet avant de promouvoir les ordres de ses chefs sur les ondes de la radio nationale ou les articles d’APS.
Il est important de rappeler ici que ce « Commissariat » des hauteurs du boulevard Didouche Mourad est gérée par des larbins du pouvoir et dont la seule mission consiste à freiner la promotion de la langue Amazigh en la diluant dans des activités purement folkloriques qui ne contribuent qu’à sa déconstruction.

En bons larbins, ses membres montent au créneau chaque fois qu’une contestation de masse surgit de quelque part pour rappeler l’urgence et l’indiscutable revendication de promouvoir la culture et la langue Amazigh.
Le secrétaire général du HCA, El-Hachemi Assad, connait bien la musique. A peine la rue commence-t-elle à bouger en Kabylie ces jours-ci pour dénoncer le rejet de l’amendement visant à promouvoir la langue et la culture berbère qu’il sort du bois pour dénoncer une opération de manipulation et de déstabilisation.

« Le prétendu rejet par les députés à l’APN d’un amendement portant généralisation de la langue amazighe et son caractère obligatoire s’est révélé au grand jour. Il s’agit bien d’un canular savamment orchestré pour l’instrumentaliser à des fins et objectifs contraires aux idéaux de Tamazight, socle commun à tous les Algériens et élément fondamental de la cohésion sociale », a-t-il déclaré à l’APS avant d’enchainer ; « Le motif de cette instrumentalisation est de dire qu’il y a atteinte à tamazight, et que notre déception est d’autant plus grande que cette supputation est porteuse de conséquences imprévisibles. Elle pourrait impacter négativement sur la stabilité du pays ».
Petit pompier de service, le secrétaire général du HCA estime ainsi que les dizaines de milliers de personnes sortis manifester pacifiquement sont des moutons manipulables, des apprentis sorciers du chaos, des agents de l’étranger. Cet infantilisation des citoyens, cette tentative de caporalisation des manifestations, cette manie de victimiser celles et ceux qui revendiquent leurs droits est insupportable.

Que Mr Assad commence à promouvoir Tamazight sur le site internet de l’institution qu’il dirige.

Idir T.

2 Commentaires

  1. Le pouvoir illégitime ennemi principal de tout ce qui est légitime n.a aucune bonne volonté d.accorder nos droits les plus élémentaires. Il continue a réprimer toutes revendications avec force.
    Même si parfois il fait semblant d.écouter et de reconnaître la vérité mais ce n.est que sur le bout de lèvres ,le coeur n.est pas.
    Pour Tamazight a chaque 12 janvier on nous gave de certaines fausses promesses .
    Un pas en avant deux pas en arrière , depuis sa reconnaissance officielle a mon avis le nombre d.enseignants diminue .
    Cet État en mauvais état ne fait que temporiser, réprimer, mentir mais jamais avancer.

  2. AZUL FELLAWEN , SALEM ,HELLO ,
    DISANT QUE C’EST UN CANULAR ,JE ME DEMANDE POURQUOI LA PRESIDENCE ,LE GOUVERNEMENT ,APN N’ONT PAS REAGI ,LAISANT LA SITUATION SE POURRIR ET ONT LAISSES TOUTE CETTE PRESSE ,SES TV ,SES SITES POUR NOUS DESCRIDITER ,ET NOUS ENVOYER EN PATURE A LA POPULATION ,HEUREUSEMET EN DEHORS DES SERVEURS DE SOUPE COMME LE BROBRO CHAOUKI AMARI D’AKBOU DEL WATAN,LE BROBRO DJAMEL EDDINE CHENOUF DE MAGHARIBIA ET HAMID KHETTAL DE BILAD ET LES AUTRES DE MEME ACABIT ,QUANT AU HCA ,IL FAIT CE QU’IL PEUT ,HELA IL Y A UNE INERTIE COMME TOUTES LES ADMINISTRATIONS ,J’AI UNE EXPERIENCE MORTE NEE COMME SG D’UNE INSTITUTION POUR L’EST ,J’AI DEMISSIONNE PARCEQUE EN HAUT ILS VOULAIENT UNE LANGUE STANDART ,MAIS LE KABYLE ,LE CHAOUI ET LE MOZABITE ,DERNIEREMENT RIEN N’A CHANGE J’AI ETE AU A LA CARAVANE AMAZIGH ,LES GENS DE TALA OULILI ONT TOUT FAIT POUR NOUS AGREABLE LE SEJOUR ,WALI ,DIRECTION DE CULTURE ,ACADEMIE ,LE PROBLEME ETAIT VENU DES NOTRES ,SOIT DISANT DES MEMBRES ,ILS EXPLIQUENT QUE LES KABYLES ONT FAIT LE MONOPELE DE TAMAZIGHT ,PUIS LA MINORITE ON LEUR FAIT CROIRE QUE C’EST DU KABYLE ,LA MINORITE MOZABITE VEUT L’ECRIRE EN ARABE ET LA MINORITE TOUAREG PAREIL VEUT FAIRE EN TIFINAGH WT FINALEMENT SUR LE TERRAIN CA MARCHE A PAS D’ESCARGOT ,DEPUIS 02 ANS LES WILAYATES KABYLES L’ANCIEN KABYLIE ORIENTALE DEVENU LA WILYA 3 DE LA REVOLUTION ,LES PETITS ,LES GRANDS ONT MIS DES VOEUX POUR POUR REVALORISER LEUR LANGUE ET PATRIMOINE ,J’AI INFORME LA TUTELLE ,ILS M’ONT REPONDU QUE J’AURAIS UNE REPONSE ,DEPUIS J’ATTENDS…. DANS NOTRE SOCIETE IL N’Y A PAS LE POUVOIR QUI EST RESPONSABLE DE CETTE INERTIE OU SES RETARDS ,NOUS AUSI EN TANT QUE CITOYENS ,CITOYENNES ON NE FAIT RIEN POUR DONNER NE SE RISQUE 10 MINUTES PAR JOUR A CE PATRIMOIME QUI EST COMMENT A NOS TOUS ET TOUTES , DES FOIS IL Y A DES MALADES ,UN MONSIEUR QUI SE PRESENTE COMME EX MILITAIRE EN ANALYSE ET GEOSTRATEGIE A ECRIT UNE LETTRE A L’O.N,U. DE SUPPRIMER TAMAZIGHT ET PUIS INVITE L’O.N.U DE VENIR NOUS PREPARER TAMAZIGHT DANS 5O ANS ,CE MALADE GEOSTRATEGE A LE CULOT DE DIRE QUE CETTE INSTITUT ONUSIENNE QUI FERA CETTE LANGUE OU DES NOTRES ET DE NOS LOCUTEURS ,MOI JE NE DETIENS PAS LA SCIENCE MAIS J’AI COMPRIS QUE NOS LINGUISTES JOUENT AU CHAT ET LA SOURIS ,SI LES TURCS ,LES HEBREUX ,LES PAKISTANAIS ,LES PERSANS AVAIENT DONNES LEURS LANGUES CREES EN 1948 A NOS RESPONSABLES LINGUISTIQUES ,ELLES SERAIENT MORTES ,ILS N’Y AURAIENT PAS DE PRIX NOBEL ET DANS TOUS LES DOMAINS DE CES PAYS EMERGENTS ,SINCEREMENT J’AI L’IMPRESSION QUE NOS SAVANTS CHERCHAIENT TROP DE POUX DANS LES TETES ,ILS N’ONT PAS CRU A CE QU’ILS OU QU’ELLES FONT ,NOUS SOMMES VICTIMES DES ESPRITS COLONISES SOIT A ‘OCCIDENT ,SOIT A L’ORIENT ET POUR DECOMPLEXER NOTRE SOCIETE NOTRE PRESIDENT ,NOTRE GOUVERNEMENT ,LES CHEFS DES SERVICES ET DES ARMEES ET LES AUTRES RESPONSABLES DEVRAIENT FAIRE UN EFFORT POUR SE RESSOURCER DANS LEUR CULTURE ET LEUR PATRIMOINE ,TOUT EST POSSIBLE AVEC LA VOLONTE ,LA CROYANCE ,L’HUMANISME ET METTRE L’ARROGANCE ET LES PREJUGES DE COTE ,POUR RAPPEL ,TOUTES LES LANGUES SE VALENT ,ET SES LANGUES VALENT CE QUE FONT LES HOMMES ET LES FEMMES QUI LES APPLIQUENT ET SANS COMPLEXE ,BEAUCOUP DE CHOSES A REPENSER…. TANEMIRT AR TIMLILIT.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*