19441456_1556584987737958_264625273_n (1)

Nassim BELOUAR répond à Houda FERAOUN ; « La monnaie virtuelle n’est pas interdite en occident, mais plus tôt encouragée ! »

dans Actualité/Economie

Nassim Belouar est étudiant en expertise économique à l’université Lille 1 – sciences et technologies. M. BELOUAR, Activiste aussi au sein de la société civil et blogueur, répond dans une lettre Ouverte à Imene Houda Feraoun,  Ministre des nouvelles technologies de la communication et de l’économie numérique.

Nassim Belouar, à travers cette  » lettre ouverte », dont La Voix d’Algérie détient une copie,  réagit aux propos « mensongers » tenue par Houda Feraoun lors de son  intervention sur la Radio Alger Chaine 3 concernant la vision qu’elle compte adopter dans sa fonction ministérielle ainsi que sa position au sujet du e-paiement.

Mme Feraoun, qui s’exprimait lors de l’émission  « L’invité de la rédaction» de Souhila Hachemi, sur la chaine 3 de la radio vient d' »être rappelé à l’ordre » par M. Belouar,  en sa qualité de défenseur des crypto-monnaies et des nouvelles alternatives monétaires et financières.

 

Voici la lettre intégrale : 

 

« Lettre Ouverte à Madame la Ministre Imene-Houda Feraoun »

       

19478071_1556550917741365_236022532_n

              

« La monnaie virtuelle n’est pas interdite en occident, mais plus tôt encouragée ! »

Nassim BELOUAR étudiant en expertise économique à l’université Lille 1 – sciences et technologies, Activiste au sein de la société civil et blogueur sur le site : www.nassimbelouar.com

 

À Mme Imene Houda Feraoun,  Ministre des nouvelles technologies de la communication et de l’économie numérique.

 

Mme la Ministre,

Je me permets de vous parvenir cette lettre ouverte que je voulais vous adresser après avoir écouté très attentivement votre intervention sur la Radio Alger Chaine 3 concernant la vision que vous adoptez dans votre fonction ministérielle.
Je tiens à préciser que je ne remets pas en cause vos compétences et vos ambitions de vouloir changer les choses, mais c’est de mon devoir, en ma qualité de défenseur des crypto-monnaies et des nouvelles alternatives monétaires et financières, de réagir sur certains de vos propos que vous avez tenu en commençant par  la question de l’interdiction du Bitcoin en Europe ou aux États-Unis d’Amérique, chose qui est totalement fausse car la réalité est tout autre, Les crypto-monnaies telles que le Bitcoin ou l’Ethereum sont tout à fait légales dans ces pays et dans la plupart des pays d’ailleurs (à part quelques exceptions tel que la Bolivie ou le Bangladesh) et la technologie Blockchain est aussi encouragée dans ces pays en organisant des événements pour la démocratiser, ou supprimer les taxes et impôts quant à son utilisation afin de faciliter son implantation sans barrières réglementaires.
Voici trois cartes qui représentent:

  • Les marchands qui acceptent le Bitcoin comme moyen de paiement,
  • Les distributeurs de Bitcoin (Bitcoin ATM Machines),
  • Les nœuds Bitcoin (c’est ce qui permet au réseau Bitcoin de fonctionner).

 

19496066_1556550571074733_1131047085_o

(1) Marchands acceptant le Bitcoin comme moyen de paiement.

 

19490041_1556550564408067_230287841_o

(2) Machines distributrices de Bitcoin dans le monde.

 

19238478_1556550567741400_609300180_o

(3) Nœuds du réseau Bitcoin.

Comme vous pouvez le remarquer, les zones en couleur sont les zones où l’adoption du Bitcoin est forte et une convergence entre ces trois cartes est facilement identifiable à première vue, c’est à dire que les pays en occidentaux représentent en grande partie les régions ou cette crypto-monnaie est la plus répandue, utilisée et encouragée.

Moi qui réside en France, et ayant visité de nombreux pays européens tels que l’Allemagne, Hollande, Belgique… J’aimerais apporter mon expérience personnelle et mon témoignage quant à cette question dans ces pays-là :

Le Bitcoin en France est régi par la loi, comme c’est notamment le cas dans la majorité des pays occidentaux, comme vous pouvez le voir à Paris par exemple, il existe un lieu nommé « La Maison du Bitcoin » qui veut démocratiser l’utilisation de cette monnaie digitale en France en expliquant aux gens intéressés les bases de cette monnaie et en les aidant dans leur apprentissage à l’écosystème autour de la Blockchain .

19477851_1556550554408068_254711714_n

En Belgique, pays que j’ai visité, j’ai eu la surprise de voir que le Bitcoin est aussi accepté en toute normalité, notamment dans la ville de ‘Gand’ où plusieurs marchands l’acceptent comme moyen de paiement légitime.

Même chose avec la Hollande, que j’ai visité aussi et où j’ai vu plusieurs conférences se tenir qui avaient pour théme principal les start-ups utilisant les nouvelles technologies liées à la Blockchain et aux Smart-Contracts:

19511689_1556550547741402_1671181283_n

Pareil en Allemagne, où un marché spécialisé dans les crypto-monnaies existe en toute légalité, et où un des plus grands noeuds Bitcoin en Europe a été implanté dans ce pays.

19457650_1556550561074734_1434877734_o

Je suis tout à fait d’accord lorsque vous dites qu’il y aura des fuites de capitaux et qu’il y aura un marché parallèle, les failles existent et existeront dans tout les systèmes mais n’oublions pas que toute technologie est une arme à double tranchant, et personnellement je suis certain que cette technologie « Blockchain » peut apporter plus d’avantages que d’inconvénients et plus notre grand pays perd du temps au lieu de l’adopter, plus notre retard technologie sera accentué à l’avenir.

D’abord faisons le point sur la monnaie actuelle; 45% du PIB national est représenté par l’informel, en Algérie on achète encore des maisons, voitures et tout autres actifs avec de la monnaie liquide (cash) donc on a rien à perdre puisqu’on ne peut pas connaitre pire comme situation !

Les cryptos-monnaies vont faire évoluer les moyens de paiement en passant d’un système des années 60 à un système qui va nous aligner avec les pays développés. Si on démocratise ces monnaies là, elles vont faciliter les opérations financiéres et les transactions ce qui boostera la croissance économique par la consommation et la création d’une plus grande demande sur le marché, un développement des start-up en C to C qui vont proposer un meilleur rapport qualité/prix par rapport à ce qui existe actuellement et qui est en grande partie monopolisé par soit l’état, soit de grandes entreprises qui trouvent leur compte dans l’environnement actuel.

Dans les pays occidentaux, on parle d’Uberiser Uber (notamment avec des applications telles que Arcade-city qui utilise la technologie Blockchain et qui offre une plateforme sans intermédiaire entre particuliers), la facilité du développement des fintech notamment le crowdfunding qui sera une alternative pour les entrepreneurs, PMI/PME qui souhaiteront lancer ou développer leur business, une aubaine pour la diaspora pour leur faciliter le transfère d’argent depuis l’étranger et sans intermédiaires qui touchent des bénéfices par des commissions exorbitantes sur le dos de nos concitoyens, sachant que le transfère d’argent de la diaspora représente une véritable ressource pour certaines régions telles que la Kabylie, une sécurité des échanges avec une base de données répartie partout dans le monde et infalsifiable, pour ne citer que cela.

Concernant le M-paiement, je ne comprend ni votre retournement de situation ni votre opposition aux Mobile Money, cette monnaie a pourtant fait progresser l’économie de certains pays comme le Kenya d’une croissance à 2 chiffres.
Pour résumer le bilan du M-paiement en Afrique je me base ces quelques chiffres trés représentatifs :
C’est 40 millions d’utilisateurs, les clients bénéficient des services 80% moins cher selon Mckinsey, cela représentera 1,5 milliard de recettes pour les banquiers en 2019 selon le boston consulting groupe.

19478064_1556552951074495_1550102919_n

 

J’espère avoir suscité votre l’intérêt en tenant à préciser que mes propos n’ont d’autre ambition que de permettre à batir un pays meilleur avec une économie saine, permettant à chaque acteur de profiter de ces avancées technologiques et rattraper les pays développés en matière de profitabilité et de croissance.

 

Très sincèrement à vous

Nassim BELOUAR

Courriel: nassimbelouar7@gmail.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*