Police de l’urbanisme et de l’environnement: élimination de 26 décharges anarchiques à travers la wilaya d’Alger

dans Actualité/Environnement

Les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont enregistré en décembre 2017 l’éradication de 26 décharges sauvages et le recensement de 119 bâtisses érigées sans autorisation de construction, indique dimanche un communiqué de ces mêmes services.

La brigade de police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement a enregistré, durant le mois de décembre de l’année écoulée, l’éradication de 26 sites de décharges anarchique en coordination avec les autorités locales, outre des interventions concernant le déversement d’ordures, d’eaux usées et autres déchets sur la voie publique pouvant causer des accidents et nocifs pour la santé, précise le communiqué.

Dans le cadre du suivi de la gestion et de l’élimination des déchets, les services concernés ont recensé, durant la même période, 244 interventions relatives au jet et abandon de déchets inertes résultant de l’exploitation de carrières, de mines et de travaux de démolition, de construction et de restauration.

Concernant l’urbanisme, les mêmes services ont enregistré 199 interventions sur des sites de constructions sans permis et 3 autres concernant la non conformité de la construction ainsi que d’autres interventions (23) concernant l’activité commerciale illégale sur la voie publique, ajoute le communiqué.

Les services de l’hygiène et de la santé publique ont enregistré, selon la même source, 4 interventions pour abandon de cadavres d’animaux ou de matières d’origine animale.

Concernant les espaces verts, la police de l’urbanisme est intervenue 4 fois pour mettre un terme aux dépassements portant atteinte et non respect de ces espaces.

Par ailleurs, un second communiqué de la Sûreté de wilaya d’Alger portant sur les activités des cellules d’écoute et de prévention en coordination avec les bureaux d’action sociale a fait état de l’organisation de sorties nocturnes pour offrir des repas chauds aux nécessiteux et aux sans abris à travers le territoire de compétence, notamment Sidi M’hamed, Draria, Cheraga et Rouiba avec l’aide de médecins relevant du service d’aide mobile d’urgence sociale et le transfert de certaines personnes vers des centres d’accueil, à l’exemple du centre d’accueil pour femmes à Reghaia plage.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*