Le courage d'informer – Site d'informations en Algérie

Rubrique

Chroniques

De temps en temps

De la régression féconde à la théorie « du tourner en rond »

dans A la Une/Actualité/Chroniques
YAZID_HADDAR

Après la défaite de l ‘Etat Islamique, proclamé par le mouvement Daesh, les civils qui ont été sous leur emprise, peuvent-ils éviter de revivre ou propager l’idéologies« daeshiste » ? Il y a trois ans, les porteurs du projet « théocratique » de « l’état islamique » ou « l’islam est la solution » étaient…

Suite >

La discipline !

dans A la Une/Actualité/Chroniques
YAZID_HADDAR

La discipline est l’un des éléments majeur du bon fonctionnement des institutions républicaines et d’une démocratie. Sans elle, c’est l’anarchie ! Comment peut-on être discipliné quand la pensée « d’un peu près » prédomine l’action des individus ? Comment peut-on être discipliné quand la faculté d’anticipation est cédée  à la pensée de la procrastination ? Comment veut-on une société qui…

Suite >

LA BOÎTE A MUSIQUE ET « BOUZENZEL F EL WELLAL »

dans A la Une/Actualité/Chroniques/Le mot d'Azwaw O
azwawwww

« A quelques-uns l’arrogance tient lieu de grandeur, l’inhumanité de fermeté, et la fourberie d’esprit. » Jean de La Bruyère C’est la diversion à tout va ! Raviver les douleurs de nos mémoires mutilées, remuer les « longs couteaux » dans les plaies de nos imaginaires ensanglantés, mobiliser nos peurs en leur fabriquant le bouc-émissaire qui convient à la…

Suite >

Concours du FCE du meilleur journaliste économique : Ali Haddad passe à la corruption inshore ?

dans A la Une/Actualité/Chroniques/Les Mots de Idir Tazerout
idirkronik

Quand on est journaliste et on apprend juste après avoir pris son « Lait » que le Forum des Chefs d’Entreprises, FCE, a lancé la 2ème édition du «Prix de la presse économique 2017», vous n’aurez qu’une seule envie ; celle de retourner au « Lit ».  Ou même au « Lait » puisque le prix ou « le prêt » en question récompensera,…

Suite >

Quand la religiosité produit les délinquants ! 

dans A la Une/Actualité/Chroniques
YAZID_HADDAR

Oui la religiosité produit la délinquance! Dans cet espace nous avons eu l’occasion d’aborder cette question à plusieurs reprises, c’est-à-dire la violence. La violence n’est plus l’expression d’un mal-être, elle s’est normalisée dans notre société. Il suffit de passer un tour dans nos villes pour  nous en rendre compte. Comment peut-on expliquer ces caméras cachées,…

Suite >

Quel place accorde-t-on pour la lecture en Algérie ?

dans Actualité/Chroniques
YAZID_HADDAR

Selon une déclaration faite par le responsable du Centre National du Livre (CNL), jeudi 18 mai, le nombre des librairies en Algérie « ne dépasserait pas 40 ». Le danger guette la société ! L’étau se resserre pour les libraires, même s’il existe une volonté affichée pour répandre le livre dans notre société, les lecteurs,…

Suite >

La mauvaise « Grine » ne meurt jamais !

dans A la Une/Actualité/Chroniques/Les Mots de Idir Tazerout
000IDIRMOTS

La constitution de chaque nouveau gouvernement fait bien des victimes … d’abord, les ministres limogés eux-mêmes, mais aussi leurs lèche-bottes… Ô combien nombreux ! Certains patrons de journaux et même beaucoup de journalistes ont bien aiguisé leurs langues pour bien lécher les chaussures de leur ex-ministre « Grine » tout en bombant le torse en…

Suite >

Ces détaillants politiques qui achètent chez le même grossiste ; La mafia au pouvoir !

dans A la Une/Actualité/Chroniques/Les Mots de Idir Tazerout
000IDIRMOTS

Les détaillants politiques, les commerçants syndicaux, les vendeurs de « soutiens » à la sauvette,les marchands ambulants des légumes de la dictature, les assemblées de coiffeuses populaires nationales, willayales et locales, les députés commerciaux,… tout ces vendeurs qui représentent le marché politique algérien constituent l’essentiel de la chaîne commerciale politique du pays. Ils sont les…

Suite >

Ces « Voleurs » qui…

dans A la Une/Actualité/Chroniques/Les Mots de Idir Tazerout
idirmot

Jouer l’omerta, contourner l’interdit, franchir « les lignes rouges », faire preuve d’un tel courage pour honorer son devoir d’informer a un prix. Mohamed Tamalt et, bien avant lui, Said Mekbel et Tahar Djaout le savaient. Leur devoir d’informer, ils l’ont payé au prix de leurs vies ! L’honneur n’a de prix que le sang.…

Suite >

1 2 3 5
Revenir en Haut