Tourisme de montagne : le discours fantaisiste du ministre de l’agriculture.

dans A la Une/Actualité/Environnement

Le tourisme de montagne ! Voilà un secteur qui n’a connu de développement que dans les discours des officiels.

C’est le cas de le dire puisque encore une fois, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, se retrouvant en visite d’inspection aujourd’hui, lundi 12 décembre 2017, dans la willaya de Tissemssilt, s’est presque senti obligé de parler de ce secteur.

En effet, le ministre qui a  inspecté le projet du centre touristique du mont d’Ain Antar avant de visiter le parc national de cèdre à El Medad, n’a presque rien à dire si ce n’est d’insister « verbalement » sur « l’encouragement de l’investissement dans le tourisme de montagne ».

Pour rester dans le cadre des déclarations qu’exigent ce type de visites ministérielles, M. Bouazgui n’en a guère fait l’économie de déclarations populistes. Il est même arrivé à instruire dans le tas  » la dotation du parc en structures publiques, l’intensification des activités pour soutenir le tourisme et la création de forêts de cure et de détente à travers les communes de la wilaya« .

La réalité du terrain voudrait que tout les projets à l’échelle nationale concernant le tourisme de montagne, les forêts récréatives, l’économie verte,…etc sont tous ou presque à l’arrêt.

Et comme les discours populistes n’ont presque pas de limites et invitent même au surréalisme nos vaillants dirigeants, M. Bouazgui ne dérogeant pas à cette règle s’est adonné à cette « culture » en évoquant « la nécessité d’exploiter les atouts offerts » en intensifiant les cultures de montagne dont celles de l’olivier et de l’amandier, d’élargir l’apiculture et … « d’encourager la culture du champignon »!

Pour ce qui est de l’action réelle, le ministre de l’agriculture n’a rien trouver pour combler le programme de sa visite que « le raccordement de 465 foyers de la commune de Boukaid au réseau du gaz naturel ». De l’agriculture à l’énergie…!

Enfin, il est préciser que la visite du ministre dans cette  wilaya s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la montagne.

 

Idir T. 

1 Commentaire

  1. honteux de parler de tourisme de montagne sachant qu’il n’ existe même pas de cadre juridique pour le développement durable de la montagne à cela s’ajoute des lois obsolètes qui gère les LES parcs nationaux datant des années 50.aucune concertation triangulaire entre 5 ministères hydraulique agriculture tourisme environnement et forêt et culture pour le patrimoine en milieu montagneux.
    le secteur a besoin d’une vison d’une politique proactive et une stratégie déclinée par territoires touristiques en mettant en place des schéma directeur par commune en dégageant les compétences et les moyens susceptibles de valoriser le monde rural.il faut des formation pointues en sports de montagne en agriculture en foresterie en économie sociale, management des projets patrimoine arboriculture…..et il faut un fonds de développement pour soutenir des porteurs d e projets dans la chaîne de production touristique hébergement restauration animation circuits sites artisanats ect………….nous sommes bien loin de tout ça.Mohamed Bourad consultant expert en tourisme durable guide conférencier en nature et patrimoine essayiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée

*